Newsletter Contact
17 février 2022

La construction modulaire : un modèle architectural fluide et réversible

Le philosophe et sociologue Zygmonut Bauman s’est fait connaître pour sa pensée d’une société mouvante, où le changement est perpétuel. L’architecte Guillaume Hannoun s’est appuyé sur cette idée pour conceptualiser l’architecture liquide où un bâtiment peut avoir jusqu’à 7 vies comme réponse à une société changeante

En plus de construire de façon économie en carbone, la construction modulaire permet de construire pour tous nos demains :

Transformer l’usage d’une construction
Ex : des salles de classes nécessaires pour accueillir une augmentation des élèves sur une collectivité pourront être transformées en bureaux tertiaires dans une zone d’activité si le nombre d’élèves venait à diminuer. Le reconditionnement permet d’adapter la construction à son prochain usage.
Déplacer une construction
Ex : un ensemble d’hébergement temporaire peut être scindé pour être réutilisé là où se trouvent de nouveaux besoins, il s’agit d’un transfert de bâtiment
Faire évoluer la géométrie de la construction : augmenter, diminuer, surélever sans aucune déconstruction.
Ex : un hôtel peut être surélevé d’un ou plusieurs étages, un siège social peut être réduit en dimensions car de plus en plus de salariés ont recours au télétravail, etc.
Recycler des bâtiments devenus obsolètes après leurs vies successives
Ex : les modules sont désassemblés, on ne parle pas de déconstruction mais de démontage. Chaque matériau est trié, recyclé puis valorisé. Les déchets produits sont limités.

La construction modulaire bénéficie de solides atouts permettant de répondre à des problématiques sociétales multiples à instant T :

  • Construire mieux et plus rapidement pour faire face à la pénurie de logement et répondre aux situations d’urgence
  • Surélever les constructions existantes pour limiter l’étalement urbain et préserver les espaces naturels
  • Dédoubler les classes de CP et CE1 pour favoriser un enseignement de proximité
  • Proposer des bâtiments respectant la RE2020 afin de réduire l’impact carbone des nouvelles constructions
  • Permettre la réversibilité des bâtiments pour éviter les déconstructions que l’on connaît aujourd’hui